Offrir des modèles féminins

Publié le par Phypa

Après le constat de la permanence des stéréoptypes rapportée dans l'artcile du journal Le Monde dont je parlais ici

Après le lecture du livre d'Olympe sur les mécanismes psychosociaux du plafond de verre.

 

Il paraît important de donner à nos enfants d'autres images de femmes que celles véhiculées par les médias, et celles que nous avons plus ou moins intériorisées.

 

Alors dans ma rubrique "Allez les filles", j'essaierai régulièrement de livrer quelques pistes.

Auditrice de France Info, j'ai tenté de piocher dans la rubrique "femmes d'exceptions" à écouter le dimanche matin de 10h15 à 11h15, et consultable sur le site.

A creuser au fil de l'eau. Les personnes à l'honneur sont certes remarquables, mais encore dans des rôles relativement convenus du genre.

Je suis ensuite allée voir le Prix de femmes formidables de Femmes Actuelles.

Et c'est je crois Chantal Paoli-Texier qui a été sélectionnée comme Femmes remarquable 2001, pour son association contre la violence morale dans la vie privée....

Et au final, je choisis de parler de Claudie Haigneré.

claudie.jpg

Je ne sais pas si c'est un modèle, mais une femme de sciences, enfin.

Voici ce qu'on lit dans Wikipedia sur ses travaux et son parcours professionnel :

"Au sein de la Clinique de rhumatologie du service de réadaptation de l'hôpital Cochin à Paris, Claudie Haigneré exerce pendant huit ans une activité médicale. Pendant six ans, au Laboratoire de physiologie neuro-sensorielle du CNRS à Paris, elle prépare des expériences scientifiques dans le domaine de la physiologie humaine et effectue des recherches sur l'adaptation des systèmes sensori-moteurs en microgravité.

De 1990 à 1992, Claudie Haigneré, responsable des programmes de physiologie et de médecine spatiale à la Division « Sciences de la Vie » du CNES à Paris, participe aux orientations de la recherche spatiale dans ce domaine en étroite collaboration avec les laboratoires français et internationaux.

Elle assure, de 1989 à 1992, la coordination scientifique de la mission franco-russe Antarès pour les expériences des sciences de la vie.

Le 17 août 1996, Claudie Haigneré commence un vol de 16 jours à bord de la station orbitale russe Mir dans le cadre de la mission franco-russe CASSIOPEE et effectue de nombreuses expériences médico-physiologiques, techniques et biologiques.

En mai 1998, elle rejoint la Cité des étoiles comme astronaute suppléante pour la mission franco-russe Perseus qui débute en février 1999 à bord de Mir. Elle suit un entraînement complet d'ingénieur de bord de la station et de cosmonaute sauveteur de vaisseau Soyouz.

En novembre 1999, elle est intégrée à l'Agence spatiale européenne et rejoint le corps des astronautes européens à Cologne en Allemagne.

En janvier 2001, elle rejoint à nouveau la Cité des étoiles pour un entraînement de 9 mois pour la mission Andromède. Première astronaute française à voler à bord de la Station spatiale internationale (ISS), Claudie Haigneré, ingénieur de bord n° 1, réalise un programme expérimental dans les domaines de l'observation de la Terre, de l'étude de l'ionosphère, des sciences de la vie ainsi que des sciences de la matière."

 

Bon il faut vraiment que la barre soit haut pour qu'on parle un peu (finalement pas tant que ça) d'une femme.

 

Mais ne nous laissons pas abattre.

Après les "vendredis intellos" de Mme Déjantée, je serais tentée de proposer "le mercredi des portraits de femmes hors stéréotypes" . Tenté (e)?  Laisse moi un commentaire !

 

Allez lez filles ! Y a du boulot !

 

 

 

 

Publié dans Allez les filles !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Muuuum 04/01/2012 23:00

j'adore ton idée. Je n'ai pas immédiatement de nom de femme en tête mais j'ai eu un beau cadeau pour Noël : Womens Artits, alors un portrait de Frida Khalo ou de Louise Bourgeois?

Phypa 05/01/2012 21:46



Tu peux faire Frida Khalo en janvier, et Louis Bourgeois en février , ou le contraire ! ;-)


Ce sont en effet des personnes qui ont marqué leur époque et sont sorties des sentiers battus.



ecureuilbleu 23/12/2011 18:00

Merci de nous parler de cette femme astronaute. J'ai plus d'admiration pour les femmes scientifiques ou chercheuses qui restent dans l'ombre bien souvent mais font avancer l'humanité. Dans mon
entreprise celles qui réussissent ont souvent un caractère d'hommes, ne craignant pas d'écraser les autres.

Phypa 23/12/2011 22:21



Je prépare une rubrique à alimenter par les autre blogueurs (euses) . Objectif : proposer d'autres modèles à nos proches, et surtout nos enfants, marteler du contre-stéréotype, pour que plus tard
les femmes soient mieux respéctées quelles qu'elles soient.


Dans l'entreprise, aujourd'hui c'est la règle d'écraser les autres pour progresser. Quand tu ne le fais pas tu passes pour une personne faible, voire stupide. Cela pénalise autant les hommes que
les femmes, et amplifie la cooptation des cons.



Mme Déjantée 18/12/2011 20:20

Oups... ce n'était pas Elodie, mais Flo Souricette..!

Phypa 20/12/2011 19:49



Toi aussi, déjà Alzheimer ? Quelle misère !  



Mme Déjantée 18/12/2011 20:19

Je ne suis pas sûre que ça soit incompatible... Je crois que tu es d'accord avec moi si je considère ton commentaire sur le billet d'Elodie Conseils Educatifs sur Montessori... :-)

Phypa 20/12/2011 19:47



Bon il va falloir que je retourne voir ce que j'ai écrit ;-)



Mme Déjantée 15/12/2011 19:53

Oh ben quand même, il y en a plus que douze (et la liste est loin d'être exhaustive, vu qu'il n'y a même pas Marie Curie!! ;) )

http://www.youtube.com/watch?v=oeR4YmZcSbQ&feature=related

Phypa 16/12/2011 20:08



Oui tu as raison, mais tu nous vois faire mercredi modèle féminin + vendredi, vendredi intello ??!!