Inégalités hommes- femmes - parcours de vie

Publié le par Phypa

symbole HF

Je gardais depuis longtemps sous le coude un article du journal Le Monde paru en juin 2011 qui décrit en chiffres les inégalités hommes- femmes en France tout au long de la vie.

C'est le billet guest publié récemment sur le blog collectif des Vendredis Intellos au sujet du genre qui me l'a rappelé.

 

scolarite_fg_1.jpg     Scolarité :

A cette étape, les filles sont plutôt privilégiées.

Notre système scolaire, allié à leur conditionnement fait qu'elles réussissent mieux.( je parlais notamment ici des effets pervers des punitions qui vont dans le sens des préjugés sur le genre)

A tous les niveaux, le pourcentage de filles diplomées est supérieur (chiffres de 2007-2008) :

% de reçus  Filles Garçons
Brevet 86 80
Baccalauréat 87 85
Titulaires d'un Bac + 4 75,4 65,6

Les filles obtiennent en outre souvent des mentions bien et très bien au baccalauréat

 

Une tendance encore confirmée par un autre graphique de l'INSEE :

diplome hf1

 

C'est ensuite que les choses se gâtent .

 choix-fg.jpg Choix d'orientation :

C'est là que les stéréotypes continuent à avoir la vie dure .

% de filles en classes préparatoires  
Scientifiques 30,3
Economiques 55,3
Littéraires 75,5

 

% de filles parmi les diplomés universitaires

 
Sciences 28
Economie 44
Droit-politique 48
Médecine 49
Sciences humaines 53
Lettres 66
Langues 67

"Les filles s'orientent cependant souvent vers des filières peu valorisées : sanitaire et social, vente et bureautique, études littéraires, alors que les garçons privilégient les parcours prestigieux. Elles représentent seulement 27% des diplomées des écoles d'ingénieurs, 44% des titulaires de doctorat."

 

vie_pro_fg.jpg Travail : premières injustices 

"Dès leur arrivée sur le marché du travail, les hommes et les femmes ne sont pas traités de la même manière. Crainte d'une grossesse ? Persistance des stéréotypes ?Sept mois après leur diplome, 64% des garçons occupent un emploi, contre seulement 55% des filles. Une fois embauchées, elles touchent des salaires infiérieurs à ceux de leurs collègues masculins."

L'article cite les chiffres 2006, mais les chiffres 2008 ne sont pas meilleurs.

salaires 06 web-salaires-hommes-femmes-

 

    fracture_mater_fg.jpgDéroulement de carrière : la fracture maternelle

" Lorsque l'enfant naît, les tâches domestiques augmentent, surtout pour les mères. Une femme sur deux quitte alors son emploi (7% des hommes) et une sur quatre réduit son activité professionnelle ( 6% des hommes). Dans ces conditions, elles accèdent plus difficilement aux postes à responsabilité."

femmes_direction.jpg

A partir d'autres données INSEE, on peut voir que peu de femmes occupent des fonctions d'encadrement , surtout dans l'industrie. (12,9 % en 2005)

repartition-HF.jpg

Je ne suis pas certaine que les maternités expliquent tout.

La culture dominante, fait que de toute façon , il y a des postes qui nous sont très rarement proposés, et qu'on nous demande en permanence de faire nos preuves.

Personnellement je trouve ça usant et démotivant.

Je connais aussi pas mal de femmes, qui se sont jetées sur les maternités pour se sortir des postes intenables où on les maintenait.

En effet la charge mentale des mères est plus forte, mais justement, elles sont mieux entraînées à s'organiser efficacement, et cela pourrait être valorisé.

Or en pratique, la maternité et l'organisation familiale constituent aussi une échappatoire à un univers professionnel médiocre au regard de nos qualifications (dont on a vu plus haut qu'elles sont en moyenne supérieures à celles de hommes)

 

retraite_fg.jpg Retraite : le préjudice final

"Les parcours professionnels hachés des femmes les handicapent au moment de la retraite : selon le Comité d'Orientation des retraites, 86% des hommes parviennent à valider une carrière complète, contre seulement 44% des femmes. Elles partent à la retraite plus tard que les hommes avec des pensions plus faibles."

Age de départ à la retraite de la génération née en 1938 : 60,1 ans pour les hommes, 61,5 ans pour les femmes.

Montant mensuel moyen des pensions : 1636 Euros pour les hommes, 1020 Euros pour les femmes.

On trouvera ici plus de détails, dont le graphique suivant (mais la plupart des chiffres sont de 2005 ou 2006)

retraites

Pour cette même génération née en 1938, 39% des femmes ont dû travailler jusqu'à 65 ans pour obtenir une retraite suffisante.

Je n'ose pas imaginer jusqu'à quel âge ma génération va devoir travailler !

Est-ce que nous allons finir comme ça ???!!!

tip-ex-ecran-blonde.jpg

 

Bon j'ai commande le livre d'Olympe 

livre-plafond-verre.jpg

Donc à suivre ...

Allez les filles, y a du boulot !!

Publié dans Allez les filles !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

go here 29/11/2013 08:35

Thanks for sharing .Keep posting articles like this. Never had I realized that gender inequality is a globalized phenomenon and that it has insinuated through through the global spheres of life;which must be restrained. A good example of content presentation

Mme Déjantée 14/11/2011 15:45


Je peux te dire que ton article me parle.... mais le temps n'est pas encore venu de faire la paix avec tout ça... à force d'acharnement ça viendra!!!


Phypa 14/11/2011 19:33



Oui je crois que nous sommes plusieurs à nous reconnaître dans ces chiffres !



ecureuilbleu 13/11/2011 21:41


Très bel article, Phypa. Il n'y a pas que les grossesses qui expliquent les différences cde carrière et de salaire comme tu le dis. Je travaille dans une grosse entreprise (2500 personnes) et les
femmes sont très peu nombreuses dans l'encadrement. Au Comité de carrière qui décide de l'attribution des postes à pouvoir, il n'y a qu'une femme sur une trentaine de personnes... Bisous


Phypa 13/11/2011 23:00



Je suis d'accord avec toi : les hommes se cooptent entre eux et à partir d'un certain niveau, entre gens "du même monde", pas nécessairement consciemment d'ailleurs. Les hommes qui "ne sont pas
dans le moule" en patissent aussi. Mais je crois qu'on n'accepte encore moins d'une femme "qu'elle ne soit pas dans le moule". Bisous.



olympe 13/11/2011 11:20


j'espère que tu y trouveras quelques réponses sur la façon dont tout cela arrive


Phypa 13/11/2011 15:10



Je te dirai quand j'aurai lu.


J'aimerais surtout apporter au maximum à mes enfants les moyens de se libérer de tous ces préjugés, mais c'est pas gagné, car j'ai l'impression qu'à l'école et au collège, les stéréotypes sont
bien plus marqués aujourd'hui que lorsque j'avais leur âge .