#modèles féminins avril 2013 - Marcelle DEVAUD

Publié le par Phypa

#modèles féminins avril 2013 - Marcelle DEVAUD

Marcelle Devaud est née en 1908, à Constantine, en Algérie.

Bachelière à 16 ans, elle prépare l'agrégation de philosophie, mais épouse son professeur Stanislas Devaud. Elle deviendra mère avant d'avoir eu le temps de passer son agrégation. 

Son mari élu député, elle sera son attaché parlementaire.

Voici ce que dit wikipédia de ses débuts en politique :

"En 1936, le couple s'installe à Paris, puis à Clermont-Ferrand en 1940. Il participe à la Résistance et aide pendant l'Occupation des évadés, des résistants, des Juifs ou des réfractaires au STO à échapper à la police.

En 1946, un an après le premier vote des femmes en France, elle est élue conseillère de la République1, élue par l'Assemblée nationale de 1946 à 1948, puis sénateur de la Seine, de 1948 à 1958. Elle devient vice-présidente du Sénat en 1948, et le sera jusqu'en 1951. Pendant ses douze ans au Sénat, Marcelle Devaud dépose 20 propositions de résolution et 21 propositions de loi, et est l'auteur de 63 rapports et avis parlementaires2 ; elle est parvenue à faire adopter une loi sur la sécurité sociale étudiante et, au sein de cette Assemblée, s'est battue pour l'égalité salariale hommes-femmes"

 

Elle fut donc une des premières femmes élues, et la première a être vice-présidente du Sénat.

Elle a consacré toute sa vie à la lutte pour les droits des femmes.

Elle a représenté la France aux Nations Unies à la Commission de la condition de la femme de 1965 à 1985. 

Elle a aussi participé à de nombreuses associations, et fondé en 1945 avec Irène de Lipkowski l'association "les françaises libres" qui s'est transformé plus tard en  "Comité International de Liaison des Associations Féminines" (CILAF). 

Et "accessoirement", elle a eu 6 enfants et vécu 100 ans !

 

On peut trouver sur le site de l'université d'Angers un fond documentaire qui -si j'ai bien compris- lui appartenait, et a été donné à l'association Archives du Féminismes qui l'a ensuite déposé à l'Université d'Angers, au Centre des Archives du féminisme.Don accepté par l'ensemble des enfants de Marcelle Devaud.

On trouvera ici la "table des matières" de ce fond ... (bien évidemment, je n'ai pas tout lu!)

 

Etonnant qu'on n'entende si peu parler de cette femme.

Publié dans Modèles féminins

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Pascal 26/04/2013 21:38

Bonsoir Phypa,
J'ai déjà entendu prononcer son nom mais j'aurais été incapable de dire quoi que ce soit sur elle.
Pourtant, voilà une pionnière dont nous ne devrions pas ignorer la belle carrière.
Dans notre société, je trouve que malheureusement la défense des femmes n'intéresse pas grand monde. Des gens qui ont fait bien moins qu'elle ont leurs noms sur des avenues ou de grandes places.
L'évolution des mentalités est bien longue, c'est désespérant.
Bonne soirée

Phypa 27/04/2013 13:38

Il y a heureusement des tas de gens formidables

Phypa 25/04/2013 23:12

Je l'ai découverte dans le livre "les femmes politiques de 1945 à nos jours" de Séverine Liatard.
Ce livre est une compilation d'une série d'émission de France Culture "La fabrique de l'histoire" d'aout 2007, mais je n'ai pas retrouvé les podcasts. Bisous.

ecureuilbleu33 24/04/2013 08:03

C est la 1ère fois que j entendait le nom de cette femme à la vie bien remplie. Bisous