Venise avec les enfants

Publié le par Phypa

vue_rialto.jpg

Nous avons passé une semaine très dépaysante, à nous déplacer à pied ou en bateau.

On avait réservé par internet l'aller-retour en train couchette, un appartement, et une carte hebdomadaire de vaporetto.

Pour nous le train couchette était synomyme de bons souvenirs de vacances, que nous avions envie de partager avec les enfants.

L'appartement est plus agréable et moins cher que l'hotel. C'est aussi une façon de partager un peu la vie des autochtones, puisqu'il faut faire ses courses comme eux.

Et là j'ai maudit les guides de voyage : on y trouve beaucoup d'informations sur les monuments, les restaurants , les hotels et le shoping de touriste, mais rien sur le bureau de poste le plus proche ou la superette du quartier.

Nous avions le guide vert, le guide Gallimard et un Lonely Planet "quelques jours à Venise".

Après avoir cherché une ou deux adresses du Lonely Planet, nous avons fini par suivre notre propre intuition, et après deux ou trois jours de déambulation, nous nous étions fait notre idée des restau et boutiques qui nous convenaient.

Une adresse de bijouterie comparée à la description de ce guide m'a tout de même laisée perplexe :

Voici la description de la vitrine :

"La vitrine, véritable boîte à bijoux, semble tout droit sortie d'un tableau baroque : boucles d'oreille fermées par de minuscules crânes en or, bagues serties d'émeraudes dans le style Fabergé, perles aux formes étranges et diamants...
Leur créateur les fabrique sur place : le maître bijoutier XXX use de techniques héritées de générations de joailliers vénitiens"

Et voici la vitrine en question : je n'ai pas trop reconnu la desciption, à part les têtes de mort !

bijoutier-1.jpg bijoutier_2.jpg

 

Nous les avons compulsés surtout pour les informations historiques.

J'avais cherché avant le voyage des BD qui parlent de Venise pour les enfants, et dans les bibliothèques que je fréquente, je n'ai  trouvé que Vasco, et Corto Maltese. J'ai caché Vasco qui se termine sur l'exécution du doge et quelques pendaisons aux colonnes du palais de doges. 

Corto Maltese , qui paraissait pourtant dans Pif Gadget, n'est pas très accessible aux enfants.

Néanmoins, Fable de Venise, met bien dans l'ambiance. Et nous avons joué à Corto, d'autant plus facilement que nous logions dans le quartier Castello, proche de l'Arsenal :

corto3_red.jpg corto_arsenal_b.jpg

Avec les fameuses inscriptions runiques :

lion-grec.jpg

Voici ce qu'on peut lire à ce propos dans le guide Gallimard :

" Les statues des deux lions ramenés d'Athènes comme butin de guerre par Francesco Morosini après la reconquête de la Morée en 1687 gardent l'entrée de l'Arsenal. (..) L'inscription gravée en caractères runiques fait probablement allusion à la repression menée par les vernighi, soldats scandinaves au service de Bysance, contre le peuple grac en 1040"

 

corto2_red.jpg corto_san_pietro.jpg

On trouvera dans le guide Venise Insolite et Secrète, entre autres, quelques vraies adresses d'images de Fable de Venise.

venise_insolite_secrete.jpg

Nous en avons trouvé quelques unes, ce qui est déjà en soi un exploit, ne disposant d'aucun plan exact (celui du guide Lonely Planet était relativement correct).

 

Parmi nos coups de coeurs :

- le théatre La Fenice, qui se visite et propose des audioguides , toujours bien avec les enfants

- la vue du haut du Campanile ( nous avons eu la chance de monter par le dernier ascenseur vers 18h30 par une belle journée)

campanile_2.jpg campanile_1.jpg

campanile 3

 

- Murano , l'île des verriers

montage_murano.jpg

Pas de chance, le musée était partiellement fermé, pour rénovation (très fréquent à Venise), mais le tarif n'était pas réduit pour autant.

- les parcours en vaporetto 

Le top : être tous les quatre tous seuls à l'arrière du bâteau

- un parc très familial vers Sant'Elena

parc_s_elena.jpg

 

Et bien sûr, les enfants ont adoré les repas de pizza ou pâtes, et les goûters de "gelati".

Trouver un glacier était d'ailleurs un bon prétexte pour les faire marcher ;-D

 

Nous n'avions pas acheté de forfait musée, nous n'étions pas sûrs d'en visiter beaucoup.

Nous avons malheureusement raté le musée d'histoire navale, qui était fermé lorsque nous nous sommes présentés samedi vers 11h. Il faut y aller le matin, et sans doute plus tôt, surtout le samedi.

J'aurais aimé écouter un concert de Vivaldi, mais avec les enfants, ce n'était pas jouable : impossible de les faire ressortir en soirée. En général, ils étaient rincés, car nous marchions beaucoup, nous les laissions jouer à la DS pendant que nous allions faire quelques courses pour le repas du soir, et le petit déjeuner. (Nous n'avons compris qu'en fin de séjour qu'il fallait acheter son pain le matin pour avoir du choix !)

 

Evidemment, nous sommes loin d'avoir tout vu. Nous avons renoncé à la Basilisque St Marc, vu la queue pour y accéder.

 

Autant de prétextes pour y retourner ?

Publié dans Tourisme

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Flolasouricette 02/05/2012 23:27

C'est une ville magnifique, nous y avons passé une semaine "en amoureux" il y a quelques années. Effectivement la location revient moins cher et on a l'impression d'être un peu vénitiens. On a bien
aimé se promener dans les petites rues, découvrir les toiles de l'accademia et l'île de Torcello. J'aimerais bien y retourner avec les Doux lorsqu'ils auront un peu grandi (pas trop quand même !).
Pour les enfants, il existe le sympathique roman de Cornélia Funke "Le prince des voleurs" qui se lit dès 9,10 ans.

Phypa 03/05/2012 22:41



Merci pour la référence du roman pour enfants, il faudra que j'essaie.


Il y a aussi une BD Léonard, mais elle n'était pas en stock dans mes bibliothèques habituelles.


Ce que j'ai trouvé étonnant aussi à Venise, c'est que la ville reste magique et chargée d'histoire et de mystère à chaque tournant tout en étant une usine à touristes.


Mais heureusement, les touristes restent concentrés entre San Marco et le Rialto, quelques ruelles plus loin c'est beaucoup plus paisible.