#modèlesféminins - Juillet 2012 - Louise Michel

Publié le par Phypa

Louise_Michel.jpg

Premier mercredi de Juillet , c'est modèle féminin.

Parmi bien d'autres femmes remarquables, j'ai trouvé dans le livre "En avant les filles" ce portrait de Louise Michel.

D'elle je connaissais surtout le nom donné à des squares ou des établissements scolaires, mais je ne savais pas réellement qui elle était.

"Fille d'un chatelain et d'une servante, Louise reçoit une bonne éducation et devient institutrice. Mais son indépendance d'esprit et sa soif d'égalité sociale l'entraînent vite hors des sentiers battus. Quand la commune de Paris éclate en 1870, elle se rallie immédiatement à l'insurrection : elle harangue les foules, se bat sur les barricades, panse les blessés en vain. 

Le gouvernement Thiers mâte la révolte dans le sang et déporte Louise en Nouvelle-Calédonie. Là-bas, elle prend fait et cause pour les Canaques, colonisés par les français, et devient anarchiste, c'est-à-dire opposée à tout système hiérarchique et autoritaire. Elle rentre en France en 1880 et continue la lutte politique. Infatiguable, elle enchaîne les assemblées et les manifestations; un engagement total qui lui vaut maints emprisonnements et une tentative d'assassinat. Figure mythique du mouvement ouvrier, elle est surnommée "la vierge rouge", car elle ne s'est jamais mariée et a voué sa vie à la révolution."

Dans l'article wikipédia qui lui est consacré, on apprend qu'elle est née en 1830 et morte en 1905, soit à 75 ans, ce qui n'est pas si mal avec la vie mouvementée qu'elle a eue !

Il est dit aussi qu'elle écrit de nombreux textes et entretient une correspondance avec Victor Hugo.

Et comme George Sand elle fait partie des femmes du XIXe siècle à avoir adopté le costume masculin, ce qui est interprété comme une revendication féministe. Mais George Sand avait aussi expliqué que c'était par économie, car c'était à un moment de sa vie où ses biens étaient adimnistrés par le mari qu'elle avait quitté.
Cela leur permettait aussi d'accéder à des lieux réservés aux hommes, tels que fosses de théatre, bibliothèque restreinte, procès publics...

 Une grande figure du XIXe siècle donc, qui a toujours été hors des sentiers battus, et est allée au bout de ses convictions.

Un modèle peut-être pas (j'avoue que je préfère le coté terrien et bon vivant de George Sand) mais une femme remarquable, qui mérite sa place dans les cours d'histoire, certainement.

Publié dans Modèles féminins

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ecureuilbleu 05/07/2012 07:52

Bonjour Pascale. Merci pour ce bel hommage a une femme qui a osé aller de l'avant et défendre ses convictions. IL en fallait du courage ! Bisous

Phypa 05/07/2012 23:30



Oui je suis d'accord avec toi, quel infatiguable courage ! Bisous.