Les Saints de Glace

Publié le par Phypa

Cétait l'objet de la chronique de Jean-Pierre Gauffre sur France Info d'aujourdhui :

 

Saints de glace
Jean-Pierre Gauffre - 07:36

 

Croyez-moi ou pas, mais qu’il fasse froid tous les ans au moment des saints de glace, c’est quand même incroyable… Les saints de glace, c’est maintenant, les 11, 12 et 13 mai… Et effectivement, il fait froid… Je veux bien que ce soit une coïncidence, mais enfin, que l’histoire se répète chaque année depuis l’invention du petit Jésus et du calendrier qui va avec, c’est troublant…

Ca fait partie de ces mystères qu’on a du mal à expliquer et qui nous laissent perplexes… Pourquoi, quand une tartine tombe par terre, c’est toujours du côté confiture ? Pourquoi, quand on commence à prendre sa douche, le facteur sonne pour un recommandé ? Pourquoi est-ce qu’il pleut systématiquement le jour où on a oublié son parapluie à la maison ? Pourquoi c’est toujours plein quand on n’a pas réservé au restaurant ? Pourquoi, quand Raymond Domenech entre au stade de France, tout le public se met à siffler ? Pourquoi Jean-Louis Borloo ne retrouve jamais son peigne le matin ?

On n’a pas d’explication rationnelle à cela… Alors, pour les saints de glace, on a pensé à divers trucs… Un baroud d’honneur des marchands de pull-overs et de radiateurs d’appoint… Les Lapons et les Inuits qui oublient de fermer la porte, là-haut… Tout cela n’est pas très sérieux… Comme je n’aime pas vous laisser dans l’ignorance, on va tenter une explication… Il semblerait, nous disent les scientifiques, qu’à cette période de l’année, l’orbite de la terre traverse une sorte de disque de poussière, comme une constellation, mais gazeuse… Et donc pendant deux ou trois jours, ces poussières font légèrement obstacle aux rayonnements du soleil… Une sorte de nuage de volcan islandais, mais avec des glaçons en plus… Et ça dérègle quelque peu la météo, qui est aussi sensible et perturbable qu’un trader post-pubère de la Société Générale qui écoute un peu trop les infos… Résultat, aux saints de glace, on remet des pulls…

Je vous donne l’explication telle qu’on me l’a donnée… Et on ne peut pas s’empêcher de penser que les saints de glace ne sont d’aucune utilité, à part bien sûr aux marchands de pull-overs… Parce que franchement, des types qui ont pour prénom Mamert, Pancrace et Servais, j’en connais pas… Mais si vous en connaissez, faites moi signe, on ira leur casser la gueule ensemble, parce que c’est pas possible d’avoir aussi froid au mois de mai, mais évidemment, vous n’êtes pas obligés de me croire…

 

lien vers la chronique

Publié dans Humeur du jour

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article