Les cantonales au fait c’est quoi ?

Publié le par Phypa

Logo_Elections_cantonales_2011.JPG

 

L’actualité mondiale brulante nous ferait presqu’oublier que nous votons pour les conseillers généraux ce dimanche.

 

Qu’est-ce que le Conseil Général ?

C’est l’assemblée délibérante d’un département.

Ses missions concernent tout ce qui fait notre qualité de vie locale :

• l'aide sociale (forme légale d'assistance):

o La protection de l'enfance : dont la protection maternelle et infantile, l'aide sociale à l'enfance et la prévention spécialisée,

o L'insertion des personnes en difficulté, RSA,

o L'aide aux personnes handicapées et âgées,

o La prévention sanitaire

• la voirie : gestion des routes départementales et routes nationales d'intérêt local, des transports et des transports scolaires par autocar ;

• l'éducation : gestion matérielle des collèges ;

• la culture : archives départementales, bibliothèque départementale de prêt, patrimoine architectural et muséal ;

• le développement local : aides aux associations, aux communes.

La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a engagé une nouvelle vague de décentralisation. Les conseils généraux se voient à cette occasion attribuer de nouvelles compétences en matière de :

• transport : gestion du réseau routier national transféré en grande partie (devenu réseau routier départemental ou national d'intérêt local), gestion des ports maritimes de pêche et de commerce ;

• action sociale : programmes de santé, utilisation d'un schéma gérontologique, suivi de l'élimination des déchets ménagers ;

• logement : gestion du fond solidarité pour le logement (FSL) et du fond d'aide à l'énergie ;

• éducation : recrutement et gestion des personnels techniques, ouvriers et de services (TOS) ainsi que la restauration scolaire des collèges

• culture : transferts de certains domaines patrimoniaux, archives départementales, musées, bibliothèques ; Schémas départementaux des enseignements artistiques

 

Et les femmes dans tout ça ?

En 1970, Évelyne Baylet fut la première femme présidente d'un conseil général, celui du Tarn-et-Garonne4. Par la suite, huit autres femmes accédèrent à la tête d'un conseil général.

En 2008, le code électoral est modifié par la loi du 26 février, aux termes de laquelle tout conseiller général élu à compter des élections cantonales de 2008 doit se présenter avec un suppléant de sexe opposé, susceptible de le remplacer sous certaines conditions (article L 221 du code électoral), l'objectif de la loi étant de féminiser les assemblées départementales. Clara Dewaele, tout juste âgée de 21 ans, est ainsi devenue la première suppléante à devoir succéder au conseiller général avec lequel elle avait été élue. Gilles Bennehard, conseiller général du canton de Morteaux-Couliboeuf dans le Calvados, est en effet décédé le 18 juillet 2008. Dans le même temps, elle est devenue la plus jeune conseillère générale de France6.

Reste qu'à l'issue des élections de 2008, les conseillers généraux comptent toujours 87,7 % d'hommes pour 12,3 % de femmes alors que, par exemple, les conseils régionaux, désignés au scrutin de liste à la proportionnelle, ont permis l'élection de 47,6 % d'élues. Même la loi du 31 janvier 2007, imposant aux candidats aux élections cantonales de se présenter au côté d'un remplaçant de l'autre sexe, s'est heurtée à une réelle résistance des partis à réaliser l'égalité entre les sexes puisque, en 2008, 79,1 % des titulaires investis furent des hommes et 79,1 % des remplaçants des femmes.

(source wikipedia)

 

Proportion de femmes conseillers généraux depuis 1961 :

femmes-conseilleres-generales2 

Publié dans Allez les filles !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article