La composition des medocs

Publié le par Phypa

Non je ne parle pas d'un bon vin de Bordeaux, mais de deux informations que nous avons eues coup sur coup sur les produits contenus dans les médicaments.

1051979_7_f35b_environ-400-specialites-pharmaceutiques.jpg

Photo prise sur l'article du Monde du 23/05

 

D'abord on nous a parlé de l'aspartame, un édulcorant découvert en 1965.
Ce produit a été petit à petit généralisé comme "sucre light", car il a un pouvoir sucrant de 200 fois supérieur au sacharrose (notre sucre habituel), mais ne peut servir de à la formation de graisses dans les tissus adipeux ni aux autres rôles métaboliques utiles.
A partir de 2005, certaines études ont démontré qu'il aurait notamment des effets cancérigènes et provoquerait des accouchements prématurés aux consommatrices de boissons light, mais ces études sont actuellement remises en cause par des experts de l'ANES (agence nationale de sécurité sanitaire)
 
Indépendamment de ces risques en cours d'étude, les édulcorants sont à consommer avec modération car ils poussent à la consommation de plus en plus d'aliments sucrés, qui sont souvent par ailleurs gras et caloriques. (type sodas, barres chocolatées etc ...)
Bon consommer un peu de boisson light de temps en temps c'est une chose, mais avoir systématiquement de l'aspartame dans nombre de médicaments c'est bien autre chose.
J'ai regardé la composition des rares médicaments qui font l'essentiel de notre pharmacie :
Doliprane 500 mg excipients à effet notoire : saccharose, sodium
Exomuc 200mg : contient de l'aspartame et du sorbitol et l'emballage mentionne "sans sucre"
Efferalgan 1g (ça c'est pour nous, pas pour les enfants) : contient de l'aspartame
Il y a du sucre partout : est-ce nécessaire dans un médicament ???
 
J'ai toujours pesté contre les médicaments à la fraise ou à la banane qui étaient prescrits aux enfants : un médicament , ce n'est pas une friandise, c'est pas fait pour être bon. La plupart du temps c'est avalé au cours du repas, et peut être associé à un aliment qu'on apprécie pour en faire passer le mauvais goût.
 
Et maintenant : les parabenes.
Leur intérêt : une activité antibactérienne et antimycosique.
Pour les médicaments, le methyl parabène en poudre est aussi utilisé pour faciliter la fabrication.
 
Je les avais déjà évacués de la plupart de mes crèmes hydratantes, mais je n'avais pas pensé un instant en trouver dans les médicaments.
 
Le problème des parabènes est qu'ils pénètrent facilement la peau et sont des perturbateurs endocriniens suceptibles d'altérer la fertilité masculine, et de favoriser des tumeurs oestrogéno dépendantes.
Mais c'est une famille, et toutes les molécules de cette famille n'ont pas le même effet.
L'effet le plus négatif observé concerne le butyl et l'isobutyl parabène en injection sous-cutanée, les mehtyl, ethyl et propyl parabènes seraient sans effet toxique. (avis EFSA European Food Safety Authority de 2004) 
 
Et par ailleurs, les parabènes existent aussi à l’état naturel dans certains aliments tels que la mûre, l'orge, la fraise, le cassis, la vanille, la carotte ou l'oignon, des aliments préparés à partir de plante (jus de raisin,autres jus, vinaigre de vin,...) et certains fromages. On les trouve également dans les produits fabriqués par les abeilles (propolis, gelée royale,...).
 
Mais très certainement, c'est l'accumulation dans divers produits utilisés quotidiennement alors qu'on n'en a pas conscience qui pose problème.
dans l'artcile du Monde du 23 mai, on peu trouver une liste de 400 médicaments contenant du paraben.
 
Voici les médicaments les plus courants concernés :
"Parmi les produits les plus courants listés : de nombreux cosmétiques pour bébé ; des crèmes comme la Biafine ; de nombreux sirops contre la toux (Clarix, Codotussyl, Drill, Hexapneumine, Humex, Pectosan, Rhinathiol) ; des pansements gastriques (Maalox, Gaviscon) ; des traitements des troubles du transit intestinal (Motilium) ou des nausées et vomissements (Primpéran) ; les formes en suspension buvable de médicaments cardiovasculaires (Cozaar, Vastarel) ou antibiotiques (Josacine, Zinnat) ; des médicaments contre la douleur et la fièvre (formes génériques d'ibuprofène et de paracétamol) ; les traitements de l'asthénie (Sargenor) ; sans oublier les formes génériques de ces médicaments."
Le Bronchokod, sirop contre la toux souvent prescrit à mes enfants en contient aussi.
 
Dire qu'en plus la France est championne d'Europe de consommation de médicament !!!

Publié dans Humeur du jour

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

écureuil bleu 28/05/2011 23:16


J'ai entendu ça aussi, et j'en ai aussi donné à mes enfants. Bisous


Phypa 29/05/2011 13:52



On n'a pas trop le choix de toute façon , et c'est bien ça qui m'exaspère ! Bises.