L'habit ne fait pas le moine (suite)

Publié le par Phypa

 
Il y a quelques jours, je réagissais au tapage qu'on fait ici pour quelques femmes qui portent le niqab, alors que la proportion de femmes au parlement est plus faible en France qu'au Pakistan ou en Afghanistan. (voir ici)
 
Mais un article lu dans le Monde confirme qu'il ne fait pas bon vivre au Pakistan pour les femmes.
 
Extraits :
 
"La Cour suprême du Pakistan a rejeté, jeudi 21 avril, un appel déposé par Mukhtar Mai, dont le viol pour "crime d'honneur" avait soulevé l'émoi dans l'opinion publique internationale en 2002. Cette décision conduit ainsi à la libération de cinq des six hommes que la jeune femme désignait comme ses agresseurs. Ils étaient détenus dans l'attente de cette décision.
La plus haute juridiction du pays a par ailleurs confirmé la peine de prison à perpétuité infligée au principal accusé du viol. Il devrait toutefois être libéré après dix ans de détention, comme c'est souvent le cas au Pakistan.
"Je ne m'attendais pas à une décision aussi cruelle de la part de la Cour suprême", a réagi Mukhtar Mai, qui dit recevoir des menaces de mort. "Pour moi, c'est le début d'une nouvelle guerre contre le système", "je n'ai plus peur de rien", affirme la victime, aujourd'hui âgée de 40 ans."
 
"Mukhtar Mai avait été violée par plusieurs hommes sur décision d'un conseil tribal de Meerwala, un village de la province du Pendjab, après que son jeune frère avait été accusé d'avoir eu une liaison avec une femme d'un clan rival. Ces allégations à propos du jeune homme, 12 ans à l'époque, n'ont jamais été étayées.
Un tribunal local avait, dans un premier temps, condamné à mort six hommes pour le viol mais, en mars 2005, la haute cour de Lahore, capitale du Pendjab, en avait acquitté cinq et commué la peine du principal accusé, Abdul Khaliq, à la prison à perpétuité."
 
Cette histoire est complètement hallucinante.

Publié dans Allez les filles !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article