Journée mondiale de la gentillesse

Publié le par Phypa

962595_leaf_of_love.jpg

Au départ le mouvement est né dans les années 60 au Japon pour faire face à la montée de la violence dans les universités.
 
Aujourd'hui il y a même un site consacré au mouvement international de la gentillesse : the random acts of kindness fondation
 
A la maison cela avait plutôt mal commencé  par une chamaillerie entre les enfants à propos d'un jeu de mot entre Twilight et toilette,.
Heureusement ça s'est arrangé.
 
Même que P'tit Gars a dit : "On pourrait faire la journée de la gentillesse tous les samedi".
 
Bon mais finalement, pourquoi ce n'est pas tous les jours ???
 
Voici ce qu'on peut lire sur le site du Figaro :
"Les Français estiment que la gentillesse est une valeur très positive… Mais ils ont souvent peur de la mettre en pratique, révèle un sondage TNS Sofres/Logica commandé par le magazine Psychologies.
D'après ce sondage, pour 55 % des Français, être gentil c’est être attentionné. Pour 50 % des Français, être gentil est aussi être utile aux autres. Pour autant, les sondés relèvent de nombreux obstacles pour appliquer ce principe dans leur vie quotidienne. 41 % expliquent ne pas être gentils car ils ont peur de se faire avoir ou de passer pour un imbécile. 32 % redoutent de se faire envahir et d’être trop sollicités. 32 % expriment le besoin de se faire respecter. 29 % invoquent le manque de temps. Un Français sur cinq (20 %) dit ne pas y arriver tout simplement.
«Les Français aspirent à plus de gentillesse. Or le principal obstacle est le manque d’estime de soi. Être à l’écoute des émotions et des besoins d’autrui demande une grande sécurité intérieure», relève le psychiatre Serge Tisseron. «Que les 35-49 ans ressentent le plus d’agressivité au quotidien est assez parlant : en pleine ascension sociale, c’est la tranche d’âge la plus combative, la plus perméable au stress», souligne-t-il. En effet, une majorité de 35-49 ans, 53%, se déclare victimes de la méchanceté ou de l'agressivité des autres. Ce taux atteint 50% chez les Français qui travaillent.
Le lieu clef de l'agressivité est la voiture pour 56% des Français, les transports en commun franciliens (48%) et le travail pour 43% des actifs interrogés. "

Publié dans Humeur du jour

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article