Avatar

Publié le par Phypa

avatar.jpg

Nous avons regardé le DVD pendant que les enfants étaient en pension chez leur grand-mère pour la première semaine des vacances de février.
 
Nous voulions le voir pour savoir si on pouvait le regarder avec eux.
 
C'est un film magnifique, mais qui nous a laissé dans un état de profonde tristesse.
 
L'histoire est malheureusement assez banale : les Navi,  un peuple vivant en symbiose avec la forêt qui l'entoure, sont installés au-dessus du gisement d'un minerai précieux, sur la planète Pandora, colonisée par les humains.
Un soldat amoché est chargé d'apprendre à connaître les Navi pour les inciter à quitter leur territoire...
 
En fait les humains, sont surtout une copie de l'armée américaine au service d'intérêts financiers.
 
Malgré les superbes effets spéciaux, les trouvailles esthétiques du monde des Navi,  lorsque les hélicoptères  partent en guerre au-dessus d'une jungle inconnue aux heures de bureau avec pour seul objectif la destruction, cela rappelle vraiment la guerre du Vietnam décrite dans Apocalypse Now.
On retrouve aussi un peu les mêmes soldats devenus fous à force d'avoir banalisé la violence.
Et nous n'avons vraiment pas envie de partager ces images là avec nos enfants, pas encore, d'autant que le film fonctionne sur un mode très profondément émotionnel.
 
Il y a une habitude des Navi, qui consiste à faire une prière pour un animal qu'ils viennent de chasser qui m'a rappelé un autre film : Les Dieux sont tombés sur la tête, et ses Bushmen qui font ces mêmes prières lorsqu'ils tuent un animal pour le manger.
 

dieux tombes sur le tete

Et donc nous avons passé une soirée à pleurer de rire avec les enfants devant les Dieux sont tombés sur la tête.
 
Et quand on cherche Bushmen dans google, sur quoi tombe-t-on ?
Sur le site de Survival International où l'on peut lire notamment  :
"La Réserve naturelle de gibier du Kalahari central est située au cœur du Botswana; elle avait été créée pour protéger le territoire ancestral des 5 000 Bushmen gana, gwi et tsila et de leurs voisins, les Bakgalagadi, ainsi que les animaux sauvages dont ils dépendent.
Au début des années 1980, on découvrit d’importants gisements de diamants dans la réserve. Peu de temps après, des représentants du gouvernement se rendirent dans la réserve et annoncèrent aux Bushmen qu’ils devaient partir en raison de la présence de ces gisements sur leur territoire."
 
Donc malheureusement, Avatar n'est pas tant que ça une fiction avec Happy End.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article