L'homme du lac

Publié le par Phypa

Encore un policier d'Arnaldur Indridason. Je suis fan. Cette fois un squelette est retrouvé au fond d'un lac dont le niveau a provisoirement baissé. Erlendur , toujours obsédé par les disparitions, se plonge dans l'enquête. Nous sommes cette fois amenés à suivre la vie d'étudiants islandais communistes auxquels le parti a attribué une bourse pour étudier à Leipzig en Allemagne de l'est dans les années 50 / 60 . Et nous découvrons les obligations pour tous les étudiants d'adhérer aux "fdj", de participer à des travaux de reconstruction, de participer à des réunions de propagande, ainsi que la "surveillance mutuelle" qui permettait à la Stasi de repérer et au mieux expulser au pire faire disparaître tous les opposants. Étrange que j'aie lu ce livre aux alentours du 50e anniversaire de la construction du mur de Berlin. Un complément inattendu de ma lecture précédente (voir catégorie livres : je ne sais pas faire de liens avec la version mobile d'overblog ; - ) ) On assiste aussi à l'évolution d'Erlendur, l'enquêteur style brave ours autiste, qui de resocialise petit à petit.

Publié dans Livres

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

25/08/2011 21:30


J'ai beaucoup aimé ce livre (même si j'ai eu du mal avec les prénoms particuliers des personnages !!) et j'ai grâce à lui découvert une partie de l'histoire que je ne connaissais pas.


Phypa 28/08/2011 15:48



Oui moi aussi j'ai eu du mal avec les prénoms islandais quand j'ai lu mon premier Indridason. Au 3e, on s'habitue !