#Modèlesféminins - otobre 2013 - Jacqueline de Chambrun

Publié le par Phypa

#Modèlesféminins - otobre 2013 - Jacqueline de Chambrun

Je l'avoue, je ne crois pas avoir entendu parler d'elle avant de lire sa nécrologie dans le journal.

Et je découvre une femme formidable, qui a été de nombreux combats du XXe siècle, depuis la résistance, jusqu'à la création des PMI et du fonctionnement du Planning Familial et au soutien de tous les "sans".

Extraits :

"On ne gagne pas toujours, mais ce n'est pas parce qu'on ne gagne pas qu'on ne doit pas continuer encore. Ce qui est important, c'est que des valeurs ne soient pas perdues", disait-elle, entre deux intenses bouffées de cigarette blonde, dans le film qu'un de ses petits-fils, Axel Ramonet de Chambrun, lui a consacré en 2008 et qui n'est pas par hasard intitulé Sans jamais renoncer."

Elle est née en 1920 à Casblanca au Maroc.
En 1938, elle obtient une bourse d'étude en médecine à la faculté de Montpellier.
En 1942, elle est recrutée par le réseau de résistants Combat.
Elle se marie en 1945 avec Gilbert de Chambrun , grand résistant lui aussi.
A la fin des années 50, vers 38 ans, elle reprend ses études de médecine pour devenir pédiatre.
En 1968 est créé sous son impulsion le premier Centre de Prévention Maternel et Infantile (PMI) de Seine Saint Denis dont elle sera le médecin responsable pendant 19 ans.
A partir des années 70, elle milite aussi pour la contraception et l'avortement et ouvre des consultations avec le Planning Familial.
A la retraite le 28 février 1987, le 1er mars elle est déjà bénévole au Secours Populaire français.

L'association nationale des psychologues pour la petite enfance et le syndicat national des médecins de PMI ont plublié un bel hommage  (voir ici les documents en pdf)

Extrait :

"Notre pays perd une résistante,qui toujours I'aura été dans la guerre et dans la paix.
Les associations, les services pour I'enfance, les luttes des femmes perdent une porteuse de lumière.
La  société perd une force de subversion, de transformation et de progrès.
Liberté et émancipation guidèrent ses incessants combats, ses indignations et ses émerveillements aux côtés de tous les "sans" :  sans pays, sans papiers,sans toit, sans grade.
Jacqueline de Chambrun nous lègue le message magnifiquement humaniste de ne "jamais renoncer ".

 

Publié dans Modèles féminins

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article